Les Spiridoniens ont du talent

PAR Solange JEAN,

paru dans Nice-matin  » le MAG  », Juin 2018, au sujet de  » Vos fêtes des Voisins  »

 

par Hervé Lejoubioux

Vous avez dit « challenge » ?

Au moment où on s’apprête à fêter les 40 ans du Spiridon, le challenge qui consiste à établir un classement où les coureurs se défient sur les courses de l’année est toujours là, même si l’engouement tend à se dissiper. Ce mot « challenge » (prononcé « cha-lange » jusqu’à il y a peu) voit de plus en plus sa prononciation  s’angliciser : désormais, il faut dire « tcha-lèndge » pour éviter de passer pour un ringard. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C’est tellement plus facile de prononcer « cha-lange » que son équivalent anglais.

C’est désormais la mode de placer dans la conversation des mots anglais, plutôt que d’employer le terme français : ne dit-on pas burn out  pour épuisement au travail ? faire son coming out plutôt que d’avouer son homosexualité ? On ne regarde plus les infos à la télévision avant le début de soirée : on  prend connaissance des news avant le prime time. Et sur internet, on n’entend plus parler de fausses rumeurs, mais de fake news. Le dernier exemple, lu ces jours-ci : quelqu’un qui exerce deux métiers (le plus souvent par obligation) est désormais un slasher.

Pour en revenir à la course à pied, on ne dit plus V1, V2, V3 …, mais M1, M2, M3… ; ça fait quand même plus classe de dire Master que Vétéran.

C’est vrai qu’il faut évoluer et, même si la plupart de ces termes qui ont l’avantage d’être plus concis sont tombés dans le langage de tous les jours et reconnus par les dictionnaires, je trouve quand même que c’est bien dommage de ne plus employer leur équivalent en français, parole de has been.

par Jean-Louis ALLAMANDI

après son anniversaire

Encore un an de plus : maudit mois de décembre !
OTAN, suspend ton vol, diraient là.. Martine
Carole et les autres, multiple jeu de mots..
Aujourd’ hui, Saint Daniel et Alfred de Musset
Naquit à Saint-Denis.. Oui, mais pourquoi rimer ?
Car le froid va glacer jusqu’ au fond de nos os
Nous allons patauger tandis que la voisine
S’ abstiendra de courir : elle préfère attendre…